Une plaque funéraire pour enfant à son image

Les plaques funéraires que l’on trouve dans le commerce sont souvent tristes, grises, et peu variées… Alors quand on cherche une plaque funéraire pour enfant, le choix est encore plus restreint. On trouve des anges, certes. Mais il est difficile de trouver une symbolique qui nous ressemble, qui nous parle.

Chaque vie est différente, et on peut l’accompagner différemment vers l’au-delà.

Une plaque funéraire pour enfant pleine de vie

Elle s’appelait Ema. Une petite fille joyeuse, pleine de vie, qui adorait jouer au petit parc à côté de chez elle. Des cheveux bouclés, l’œil rieur, elle a été victime d’un accident de la route dont elle n’a pu réchapper.

Cela, c’était deux ans avant notre rencontre. Notre rencontre avec son papa, passant par hasard devant le stand de ma première exposition. Il a été curieux, nous avons parlé, discuté, il s’est intéressé, puis il est parti. Comme beaucoup d’autres personnes ce jour là…

Mais deux mois plus tard, il m’a appelée. Il avait cheminé dans sa tête, et était alors prêt : il aimerait une plaque en mosaïque personnalisée pour sa fille.

Parce qu’elle aimait la vie, une plaque qui soit joyeuse ;

Parce qu’elle était petite, à la façon d’un dessin d’enfant ;

Parce qu’elle aimait jouer, grimper, glisser, le toboggan qu’elle appréciait tant…

plaque funeraire personnalisée plaque funeraire enfant mosaique
une plaque funéraire pour enfant pleine de vie

Il m’a envoyé quelques photos, raconté sa fille, ses paroles, sa vie. Et voici la plaque funéraire qui en a résulté.

Une plaque, deux destinations

La plaque avait deux destinations : au cimetière, sur le monument, et à la maison, pour garder une trace. J’ai donc préparé un seconde plaque, un peu plus grande, pour la maison. Pour éviter les comparaisons, et n’aimant pas reproduire deux fois la même chose, j’ai choisi d’inverser le dessin, pour une autre dynamique.

C’était ma toute première commande. Une commande qui m’a profondément touchée, moi qui portais une autre vie en moi pour la première fois.

Accompagner la vie et le deuil sont parfois très proches…

Des plumes, pour accompagner l’âme…

L’art funéraire, ou comment accompagner vers l’au-delà

plume - laetitia gauthier mosaique art funéraire
Plaque funéraire “Plume”
smalts, ardoises, carde de marbre noir brut.

L’art funéraire n’est pas un art comme les autres. Il a un but, une essence, qui va au-delà de l’art “tout court”. Il transmet généralement un message.

Un message pour le défunt de la part de ceux qui restent, mais qui ne peuvent plus lui parler avec les mots de tous les jours.

Un message pour les générations à venir, qui garderont une belle image de cette personne.

Et un message aussi pour ceux qui restent , pour qu’ils gardent une trace de ce qu’ils ont vécu, un apaisement. Une confirmation que dans l’au-delà tout est calme et sérénité…

Pourquoi des plumes ?

Des plumes, voilà ce qui m’inspire lorsque je pense à la mort. Elles sont légères, elles représentent la légèreté de l’âme qui quitte le corps, et la douceur du passage vers l’au-delà.

Comme un oiseau qui part et nous laisse une plume en souvenir, ces plumes pourraient être celles des petits anges qui sont venus nous rendre visite sur cette terre, et sont repartis trop tôt à notre goût…

Ou bien celle qui, tombée là,  reprend vie par un souffle du vent, et part pour un nouveau long voyage !

plaque plume rouge art funéraire mosaique laetitia gauthier
plaque funéraire “Plume”
smalts, cadre de marbre noir brut

Ces tableaux sont une forme de souvenir, plein d’espoir et de douceur.

Pierre tombale “Source de vie”

Une pierre tombale intégrant une grande surface de mosaïque, cela paraît parfois inconcevable… et pourtant !

Je vous présente ma première grande œuvre funéraire : la “Source de vie” .

Au commencement…

J’ai été contactée par une famille dont le père et mari était décédé quelques mois auparavant. Il était architecte et amateur des belles choses, et la famille ne voulait pas d’une “bête” pierre tombale, grise et triste. Ils cherchaient quelque chose qui lui ressemble, et qui soit porteur d’un peu de gaieté et d’espoir.

Je suis allée rendre visite à la famille pour discuter, entendre leurs réflexions les valeurs qu’elles souhaitaient transmettre. Nous avons ensemble fait le tour du cimetière pour voir l’emplacement, alors juste de terre couvert de fleurs. Nous avons aussi regardé les formes des autres monuments, pour voir ceux qui plaisaient et ceux qui plaisaient moins.

Enfin, nous sommes allés dans un service de pompes funèbres, pour voir les tarifs des granits en fonction de leur couleur, et des possibilités de personnalisation. Je me suis assurée qu’il était possible de creuser le granit en fonction du gabarit que je donnerai.

Des dessins

maquette monument source de vie laetitia gauthier mosaique art funeraire

A partir de là, j’ai commencé à dessiner. J’ai réalisé une maquette à l’échelle 1/10e de la pierre tombale. J’ai essayé,

testé, coloré… et j’ai assez rapidement trouvé le dessin de ce qui allait devenir la “source de vie” !

Ces lignes, colorées, rappellent celles d’un ruisseau de montagne jaillissant  des rochers. On y trouve des matières différents, des reliefs, parce que la vie est mouvement !

Enfin, j’avais même imaginé une sculpture de petit oiseau couverte de mosaïque, venant boire à la source. Mais nous avons finalement choisi de rester dans un motif permettant à chacun d’y voir ce qu’il veut. J’ai réalisé l’oiseau plus tard, je vous le présenterai dans un autre article !

 

Réalisation

Une fois la maquette validée, j’ai envoyé le gabarit grandeur réelle aux pompes funèbres choisies. Pendant qu’ils préparaient le monument et la pierre sur mesure, je réalisais la mosaïque.

Tout d’abord un dessin grandeur réelle:

dessin source de vie laetitia gauthier mosaique monument art funéraire

Voici ce que ça donne vu de plus près :

dessin source de vie laetitia gauthier mosaique monument art funéraire      dessin source de vie laetitia gauthier mosaique monument art funéraire

Puis j’ai mis par dessus un plastique transparent, un filet et j’ai commencé la pose avec une goutte de colle sous chaque tesselle :

pose source de vie laetitia gauthier mosaique monument art funéraire          pose source de vie laetitia gauthier mosaique monument art funéraire          pose source de vie laetitia gauthier mosaique monument art funéraire

Pour des questions de place et de transport, j’ai coupé la mosaïque vers la moitié, la déplaçant sur un support mobile :

pose source de vie laetitia gauthier mosaique monument art funéraire          pose source de vie laetitia gauthier mosaique monument art funéraire     pose source de vie laetitia gauthier mosaique monument art funéraire

Puis j’ai continué l’autre moitié :

pose source de vie laetitia gauthier mosaique monument art funéraire          pose source de vie laetitia gauthier mosaique monument art funéraire

Vue de la deuxième moitié :

pose source de vie laetitia gauthier mosaique monument art funéraire          Et voici la vue d’ensemble avant la pose : pose source de vie laetitia gauthier mosaique monument art funéraire

Enfin, la pose “in situ”

Les pompes funèbres ayant achevé et posé le monument, j’ai eu besoin de deux journées pour venir poser la mosaïque. Préparation du support d’abord, pour assurer une bonne adhérence. Puis pose de la mosaïque en deux parties, en assurant bien le raccord pour qu’il ne se voie pas. La forme creusée ne correspondait pas tout à fait à celle prévue, il a donc fallu faire quelques retouches de dernière minute…

Enfin, une journée pour le nettoyage et les finitions.

Et voilà la résultat !

monument funéraire fini source de vie laetitia gauthier mosaique art funéraire           monument funéraire fini source de vie laetitia gauthier mosaique art funéraire

Cette mosaïque a été installée en 2010.

 

Des questions ? Des commentaires ? Utilisez la rubrique ci-dessous !

 

 

La mosaïque comme art funéraire

La mosaïque, une peinture éternelle ?

La mosaïque est un art qui dure longtemps… N’a-t-on pas retrouvé des mosaïques antiques datant de plus de 2000 ans dans le bassin méditerranéen, mais aussi au Mexique ? Les pierres dures ne bougent pas à l’extérieur, et les smalts , pâtes de verre très épaisses, étaient déjà utilisés dans l’Antiquité.  Avec les mortiers actuels, nul doute que les mosaïques funéraires créées aujourd’hui resteront en place pour quelques siècles…

Quelles formes peut prendre la mosaïque funéraire ?

plaque envol laetitia gauthier mosaique art funéraire

La mosaïque, pour accompagner le deuil, peut prendre plusieurs formes. La plus légère, pour une touche de couleur, est la plaque funéraire. Aux dimensions variables, elle permet d’apporter une touche de votre personnalité, un message personnel un peu plus coloré que ce que l’on trouve habituellement.

Il est également possible d’apporter des touches de mosaïque sur le monument : des éléments décoratifs, un symbole ou un camaïeu de couleurs… tout est possible, en fonction du monument choisi.

Enfin, on peut prévoir des zones plus grandes sur le monument prévues pour être traitées en mosaïque : l’idéal est de prévoir l’intégration de l’œuvre avant la commande aux pompes funèbres. La mosaïque peut décorer la stèle, la pierre tombale, ou l’ensemble du monument.

monument funéraire mosaique laetitia gauthier art funéraire

Pour aller plus loin…

Cliquez ici pour découvrir une vidéo, dans laquelle je répondais aux questions d’un journaliste concernant mes mosaïques funéraires.

http://angers-tele.fr/le-journal/?video=3885